Concilier sa vie d’entrepreneure et sa vie de femme

Rencontre à Colmar

Lors de cette rencontre, nous nous sommes retrouvées à 4 autour de la table dans un restaurant sympathique à Colmar.

Le décor chaleureux, les coussins, nous ont tout de suite mises à l’aise.

Une grande table en bois, bien confortable comme celle que l’on peut trouver dans les cuisines familiales nous a également servie à nous sentir bien.

Les présentations ont alors commencé. Chacune a pris le parti de décrire l’aspect de sa vie qui lui tenait le plus à cœur. L’une a commencé par parler de ses enfants, l’autre de sa carrière, bref, nous nous retrouvions presque entre copines. Les femmes sont bien entendu réputées pour bavarder, jacasser, déblatérer (le vocabulaire est riche) mais c’est comme si nous en avions physiquement besoin. Nous n’étions pas en train de nous plaindre mais nous exposions simplement les étapes par lesquelles nous étions passées. Nous avons bien sûr évoqué nos difficultés car après tout nous étions là pour ça mais sans tomber dans la plainte ou le misérabilisme.

Les difficultés ou les souffrances ont été traitées sur le ton de la rigolade et les hommes, je dois le dire, en ont pris pour leur grade. Les absents ont toujours tort de toute façon.

 

Tirer un maximum de positif de chaque expérience !

Nous nous en sommes ressorties enrichies car des regards extérieurs nous ont manifesté leur admiration et les personnes présentes sont également source d’inspiration. En ce qui me concerne, je suis repartie riche et confortée dans le choix de vie que je fais.

C’est évident, nous les femmes, avons une multitude de tâches à effectuer, nous anticipons parfois à tort mais nous pouvons arriver à être heureuses. La société actuelle est en mutation et nous pouvons choisir de nous épanouir dans tous les secteurs de notre vie. Le travail ne veut plus forcément dire labeur, pénibilité et exploitation. Travailler peut par exemple signifier que nous apportons une solution à des gens qui n’ont pas nos qualités et nos compétences. Tout est à repenser. A nous de déterminer nos propres définitions.