Photo pour les pros

Photos pour les pros

Partie d’une expérience personnelle, je me suis rendue compte qu’il n’est pas évident de se voir sur un cliché. Au lancement de mon activité, j’ai eu besoin d’une photo professionnelle. Une photographe est venue à mon domicile avec son matériel, son studio ambulant, un drap blanc et tout le nécessaire.

La séance a duré 30 minutes environ, le déballage et le rangement du matériel ont pris plus de temps que la prise des photos en elle-même. Une semaine après, la photographe m’a mis la clé USB dans la boite aux lettres et je les ai visionnés. Je me suis trouvée horrible, l’air crispé et je n’ai jamais utilisé ces photos.

Je me suis dit que certainement, je n’étais pas la seule à avoir vécu cette expérience. Face à un objectif, nous sommes parfois intimidés ou mal à l’aise. En faisant appel à un photographe avec qui je pourrai être naturelle ou le plus possible, peut-être que les photos seraient de meilleure qualité. De plus, en étant en groupe, le sentiment de malaise pourrait également être amoindri.

J’ai eu raison.

La recette du succès !

La personnalité du photographe est déjà un élément essentiel. Il doit savoir nous guider, en restant empathique. Il doit comprendre que chacun ne réagit pas de lâ même façon face à un objectif.

Avant la séance à proprement dite, nous faisons connaissance les uns avec les autres. C’est naturel mais pas anodin. L’atmosphère est détendue et propices aux blagues et tout devient soudain plus simple. La présence d’une maquilleuse pour masquer les éventuelles imperfections permet également de gagner en assurance. Autour d’un café, les gens parlent de leurs activités respectives et s’échangent leurs cartes de visites.

Le retour des uns et des autres est positif. De toute façon, les clichés le démontrent : les gens ne sont pas crispés. Le photographe a su saisir un vrai sourire et une expression qui veut dire quelque chose.

A l’heure où le visuel et les images ont pris le pas sur le texte, c’est important de pouvoir proposer un portrait de soi en phase avec qui l’on est. Ce n’est pas facile de prendre du recul avec son image, le jugement des autres est parfois cruel. Or, en tant qu’entrepreneur, en tant qu’indépendant, prestataire de services, les autres ont besoin de nous identifier pour nous faire confiance.

Voilà un premier pas de franchi !