Un magazine qui parle des femmes

Une image clichée des femmes

Lorsqu’il m’arrive d’aller chez le médecin, je prends à peu près comme tout le monde un magazine disposé sur la table et le feuillette pour passer le temps. Il paraît que ce n’est pas bon car on risque d’attraper les microbes des gens présents dans la salle d’attente.

Bref, dans ces jolies pages de papier glacé, les sujets sont toujours les mêmes sur les rondeurs des femmes, les rides des femmes. Je regarde avec admiration les silhouettes parfaites des stars de cinéma ou la peau lisse des chanteuses.

Je me console en me disant qu’elles sont toutes retouchées mais quand même…Moi, dans cette salle d’attente, malade, au milieu de gens encore plus malades, ça ne me remonte pas le moral.

 

Une belle découverte !

Donc, lorsque j’ai découvert le magazine « Femmes ici et ailleurs » qui montre des femmes « normales » avec leurs préoccupations, leurs histoires de vie, leurs projets, leurs ambitions. Ça m’a fait du bien. Sans publicité, je ne me sens pas obligée d’acheter tel ou tel produit pour ressembler à telle personne. Chaque femme dans ce magazine est libre d’être qui elle est et c’est vraiment plaisant.

Les femmes sont mises en avant pour ce qu’elles font dans différents domaines tels que le sport, la politique, l’entreprenariat, la santé, etc…. Il y a également des reportages de fond qui redonnent de l’espoir, qui montrent la volonté de certaines femmes et certaines filles. Je pense notamment à ce reportage sur des petites filles en Afrique qui voulaient faire de la danse classique. Sur la terre battue de leur salle de classe, en débarrassant les tables à la fin des cours et avec des tutus de fortune, fabriqués avec ce qu’elles avaient sous la main, elles ont réussi à apprendre à danser. Elles ont réalisé leur rêve et se sont produites devant le prestigieux Ballet d’Abidjan.

Ce sont des histoires comme celles-ci qui redonnent de l’espoir et qui nous poussent, nous les femmes à nous dépasser. L’idée n’est pas de tomber dans le misérabilisme et de nous donner des leçons de morale « Estimez-vous heureuses ». Non. Personnellement, je prends ces témoignages comme un signal pour nous dire : « Tout est possible, allez-y ! ».

Dans le numéro de mars –avril, il est question de cette femme maçonne coffreuse qui aurait pu se lancer dans des études universitaires de langues mais qui s’épanouit pleinement dans le secteur du BTP.  Elle montre par ses actes qu’elle peut évoluer dans un milieu masculin, souvent machiste où il faut souvent taper du poing sur la table. Ses compétences et sa détermination font le reste.

Ce magazine nous donne des modèles à nous les femmes pour nous donner le courage d’oser.

Cliquez ici pour découvrir ce magazine et vous abonner

Mon code promo pour bénéficier de 20% de remise : QSFV477